6 éléments clés pour réussir le déploiement d'une stratégiePlus de 60 % des stratégies de changement mises en œuvre dans les sociétés privées n’apportent pas les bénéfices escomptés. Les raisons de ces déboires sont le plus souvent à rechercher dans l’organisation qui a été mise en place pour les déployer. En effet, de multiples écueils jalonnent les projets, qu'il s'agisse de la formalisation des objectifs, de la communication aux acteurs, de la description des moyens, de l'enchainement des actions, de la mesure du progrès, de la motivation des hommes ou bien encore de l'adaptation continue aux éventuels changements de l'organisation ou de son environnement.

Comment éviter chacun de ces pièges en adoptant une démarche progressive et structurée ?

Voici 6 éléments clés pour réussir le déploiement d'une stratégie :

1. Décliner la stratégie en actions

Détailler les plans d'actions qui concourent à l'exécution d'une stratégie dans un cadre structuré.

- Identifier les actions à conduire et leur nature (organisationnelle, technique, financière, humaine...) - Associer les objectifs à atteindre aux actions et moyens nécessaires - Séquencer les actions dans un ordre logique - Créer des étapes de progrès atteignables - Identifier les meilleures pratiques terrain

2. Engager la direction

Impliquer les managers opérationnels et fonctionnels dans la première phase d'analyse du plan fonctionnel est fondamental. Ensemble, ils élaborent une démarche analytique cohérente afin d'atteindre les objectifs stratégiques attendus par la Direction Générale. Cette analyse aux qualités structurantes met les opérationnels en confiance et facilite l'appropriation de la stratégie. La direction générale est ainsi "équipée" pour fixer précisemment des délais et des moyens nécessaires au déploiement de sa stratégie. Les objectifs sont clarifiés et crédibilisés puisque la direction décrit une démarche pour les atteindre. Les directions opérationnelles relaient avec confiance le plan stratégique dans leur pôle de responsabilité respective et peuvent dès lors s'engager fortement sur l'atteinte des objectifs.

3. Communiquer et former

Mener des actions de communication sur la stratégie, les objectifs, les méthodes et les moyens auprès des différentes directions est important. Les actions de formation conduites par les directions fonctionnelles sont complémentaires de la conduite du changement menée par les directions opérationnelles. Les actions de formation et communication ont pour but de rendre les managers opérationnels autonomes et capables de s'adapter avec souplesse aux réalités du terrain.

4. Conduire le changement

Une organisation n'est jamais homogène. Les entités opérationnelles n'ont pas toutes le même degré de maturité, et ne peuvent donc pas toutes décliner une stratégie à la même vitesse. Une méthode structurée peut permettre à chacun de progresser en fonction de son niveau de départ en fixant des objectifs intermédiaires réalistes. La formalisation permet d'intégrer à tout moment de nouveaux entrants (personnes ou entités) dans l'organisation.

5. Mesurer et réagir

Le management doit réagir en fonction des évènements et des difficultés rencontrées. Et la pertinence de sa réaction dépend essentiellement de la qualité de l'information qu'il a pu recevoir.L'élaboration des indicateurs de pilotage est donc un facteur essentiel de l'efficacité pour le management. Une méthode qui propose un système de mesure du progrès qui met en cohérence les objectifs opérationnels et les plans d'action est vivement recommandé. Le suivi de cette mesure de progrès donne la possibilité aux opérationnels de réagir vite face aux difficultés comme elle permet à la direction d'affecter les moyens nécessaires pour remédier aux éventuels problèmes. Le management dispose ainsi d'une double visibilité. : d'une part, il suit la progression des résultats, et d'autre part l'avancement des moyens pour y parvenir.

6. Et..Préparer l'avenir

Une stratégie chasse l'autre car les organisations sont en perpétuelle évolution. Si la direction focalise ses efforts sur certaines priorités, elle doit cependant, mobiliser son energie sur de nouveaux sujets dès qu'elle a atteint ses objectifs. Il est important que l'organisation maintienne son "capital des savoir-faire" en formalisant les démarches de progrès qu'elle a entrepris. Ainsi, lorsque la direction se focalisera sur de nouvelles priorités, les plans d'actions issus des précédentes stratégies continueront d'avancer.

Source : Méthode 5 steps 2008